Timothée, psychologue de Mamas for Africa

Ce que fait un viol avec quelqu’un ? Je le vois chaque jour à nouveau, lorsqu’une nouvelle victime de violence sexuelle m’est référée. Désespérée, physiquement et surtout psychiquement une épave, et souvent laissée à son sort. En tant que psychologue auprès de Mamas for Africa j’essaie de soutenir de mon mieux ces victimes de cette violence. Surtout en écoutant ...

Le besoin en aide psychologique est particulièrement élevé à l'est du Congo. Et pour cela nous avons avons urgemment besoin de votre aide. Découvrez comment vous pouvez aider.

Déjà maintenant mes collègues psychologues et assistantes psychosociales et moi-même, nous voyons plus de 400 femmes touchées par an ! Ce qui signifie plus d’une femme par jour ! Il s’agit de 400 femmes qui peuvent remonter la pente, se redresser et reprendre leur vie. A condition que vous les y aidiez !

Dans tout l'est du Congo, il y a peu d’organisations qui offrent de l’aide au plan psychologique. Dans les villages éloignés, il n’y en a même pas du tout. Mamas for Africa est une des rares exceptions.

L’assistance psychologique n’aide pas uniquement la victime. Souvent nous la doublons d’un encadrement de la famille ou même de la communauté. Ce sont de petites semences qui à terme vont germer dans toute la région. Et ainsi nous repoussons petit-à-petit la violence. C’est ce que j’ose espère. Espérez-vous avec moi et soutenez-vous ainsi mon travail ?

Soutenez Mamas for Africa avec un don (mensuel).

 

 

« Timothée m’aide à comprendre ma douleur »

Je suis Lucille, 32 ans. J’ai été violée par un inconnu. Il m’a trainée dans la broussaille et a fait de terribles choses avec moi. J’ai voulu mourir. Je me suis sentie souillée, plus une femme. J’ai eu très mal. Heureusement j’ai rencontré quelqu’un de Mamas for Africa.

Elle m’a emmenée et m’a conduit chez Timothée. Un homme ! D’abord j’ai voulu m’encourir, mais il était gentil. Il m’a écoutée. Non pas une fois, mais jour après jour. Puis semaine après semaine. Et encore maintenant chaque mois. Je dois beaucoup à Timothée. Il m’aide à comprendre mon chagrin et à revivre.