Le goitre, une maladie curable

Des centaines de femmes de la région du Kivu souffrent d'un goitre affreux. Cependant cette maladie peut être prévenue et guérie définitivement. Pour cela seuls les connaissances et moyens nécessaires manquent. C'est pourquoi Mamas for Africa fait opérer de leur goitre 150 femmes par an.

Des dizaines de femmes sont en attente le matin devant le petit bureau de Mamas for Africa à Bukavu. Elles viennent pour le Dr. Sifa, collaboratrice de Mamas for Africa. Toutes elles souffrent de goitre. A cause d'une mauvaise nutrition et une carence en iodure beaucoup de femmes s'y voient confrontées. Par la tumeur le cou et le visage des femmes finissent par être déformés. Cela les gêne pour manger et avaler. Et la douleur persistante les incommode dans leurs activités quotidiennes.

Pendant ces consultations dans son bureau elle fait le dépistage et le suivi chez les femmes. Mais le Dr. Sifa et son équipe vont aussi chaque semaine sur le terrain. Via des formations et des actions de sensibilisation elle et ses collaborateurs informent comment une alimentation adaptée, plus saine peut prévenir la maladie. La cause principale en est en effet une mauvaise alimentation mal équilibrée. C'est pourquoi, pendant ces sessions d'information, le Dr. Sifa fait tout son possible pour apprendre aux femmes d'autres habitudes alimentaires.

Le problème à ce sujet reste que cette alimentation plus saine doit aussi être disponible. Ce qui à cause des circonstances dans la région n'est pas le cas. Tant que la pauvreté et la rebellion persistent, les femmes et leur famille sont réduites à une nutrition mal équilibrée. Avec tous les problèmes de santé associés.

Beaucoup de femmes vivent pendant des années avec un goitre qui ne cesse de grossir. Tout simplement parce qu'elles ont ni les moyens ni les connaissances pour se faire traiter. "J'ai contracté cette maladie à l'âge de 15 ans", raconte une victime. "J'avais 56 ans quand j'ai été opérée. J'avais profondément honte de sortir avec mon goitre. Des personnes affectées de goitre ne sont pas respectées dans la société. Nous sommes expulsées et victimes de moquerie. Parfois nous sommes considérées comme ensorcelées."

Lors d'une pareille visite sur site du Dr. Sifa les malades provenant de loin dans les alentours se rassemblent. Pour y arriver certaines entre elles ont effectué une marche de 2 jours. Elles espèrent pouvoir se faire opérer avec le support de Mamas for Africa. Car elles-mêmes ne disposent pas de l'argent nécessaire. Le Dr. Sifa se trouve toujours devant un choix difficile pour décider quelles femmes reçoivent la priorité. "Il y a ici tant de femmes atteintes de goitre. Nous ne demandons pas mieux que de pouvoir aider plus de femmes." nous apprend le Dr. Sifa. "Mais hélas nos moyens sont limités". Pour 2013 plus de 600 femmes se trouvent sur la liste d'attente. Mamas for Africa fait opérer cette année une cent-cinquantaine de femmes.

Quelques fois par an une équipe de Médecins sans Vacances part de Belgique pour le Kivu. Un chirurgien, un anesthésiste et quelques infirmiers se mettent alors au travail dans un hôpital local. La prochaine fois sera au mois de mai. Avec l'assistance de médecins sur place ils opèrent sur ordre de Mamas for Africa des femmes avec goitre (projet Upendo). Ils pratiquent à l'"Hôpital de Monvu" à l'île Idji située au lac Kivu au nord de Bukavu. Les femmes atteintes de goitre y sont nombreuses. Plus tard également des médecins locaux opèreront sur ordre de Mamas for Africa des femmes souffrant de goitre. Ils pratiqueront à l'"Hôpital de Ciriri" et l'"Hôpital de Formulac", à quelque 15 et 50 km de Bukavu, respectivement.

Après leur opération les femmes sont confrontées à une longue revalidation. Pendant 6 mois elles ne peuvent pas effectuer de lourds labeurs et la plaie à la gorge doit restée couverte. Le suivi et les soins postopératoires sont importants. Une des nombreuses tâches du Dr. Sifa et son équipe. A conditions d'observer les directives nutritives, elles guérissent définitivement de leur goitre.

Les femmes congolaises avec goitre peuvent bien utiliser votre petit coup de pouce financier. Soutenez le projet de Mamas for Africa pour femmes atteintes de goitre (Upendo). Ainsi nous pouvons ensemble y faire quelque chose. Leur gratitude après l'intervention est grande! Pour elles il est presque incroyable de pouvoir à nouveau mener une vie normale.