Femmes oubliées du Congo de l'Est

Des dizaines de femmes au Congo de l'Est sont incarcérées en prison. Quelque fois à juste titre, souvent toutefois sans raison. Toujours abandonnées à leur sort. Mamas for Africa aide ces femmes oubliées, les "Oubliées du Monde".

Immaculée Ndonga n'est pas son vrai nom. Elle préfère l'anonymat. Car Immaculée est en prison. Pourquoi? Cela elle ne le sait pas bien elle-même. Un jour des soldats se trouvaient devant sa porte et l'emmenèrent. Elle fut incarcérée, ensemble avec une poignée d'autres femmes.

Immaculée a une idée pourquoi justement elle fut arrêtée. De la jalousie pourrait bien se trouver à la base de son arrestation, pense-t-elle. Mais tout cela a peu d'importance. La femme est manifestement déconcertée et a peur. Voilà déjà quelques mois qu'elle est enfermée, mais entretemps aucune accusation formelle contre elle n'a été issue. Même pire, jusqu'à présent elle n'a pas vu d'avocat qui peut lui expliquer pourquoi elle est en prison.

Comme Immaculée il y a des dizaines de femmes au Congo de l'Est. Certaines ont en effet commis un délit. Elles sont conscientes d'avoir commis une faute. Mais elles non-plus ne reçoivent d'aucune façon un procès honnête. Elles sont en prison et voilà.

La prison n'est pas une plaisanterie.

Au Congo celui qui échoue en prison finit par être complètement abandonné à son sort. Les hommes ont généralement la chance que leurs femmes se soucient d'eux. Elles apportent de la nourriture et des vêtements à la prison. Mais pour les femmes le sort est beaucoup moins favorable. Souvent elles sont rejetées et oubliées par leur famille. Ainsi elles dépérissent dans la solitude et l'indigence.

Mamas for Africa se soucie du sort de ces femmes. Nous le faisons ensemble avec l'asbl Les Oubliées du Monde. Cette organisation partenaire fut fondée pour aider des femmes en prison. Matériellement, psychologiquement et avec avis juridique.

Un avocat et une formation

Oubliées du Monde rend les conditions de vie de ces femme quelque peu plus supportables. Pour cela elle demande de l'aide à des organisations externes. Ainsi elle fait appel à Avocats sans Frontières pour secourir les femmes. Pour les femmes qui résident en prison sans accusation ils essayent d'obtenir la mise en liberté. Les autres reçoivent de l'aide pendant leur procès.

Mamas for Africa se charge du soutien matériel. Nous offrons aux femmes la possibilité de suivre une formation. Cela favorisera tantôt leur réintégration dans la société.

Conditions malsaines

La vie en prison se passe dans des conditions qui sont tout sauf humaines. Pour une hygiène personnelle il n'y a pratiquement pas de place ni de possibilité. En plus l'état mental de beaucoup de femmes est si mauvais qu'elles ne peuvent pas ou qu'à peine se soigner. Là aussi Mamas for Africa offre de l'aide. Nos collaboratrices passent les voir et leur donnent des tuyaux et de l'aide qui allègent quelque peu leur conditions de vie.

Les femmes n'ont pas besoin de beaucoup pour donner une orientation à leur vie. Quelques petites opportunités suffisent. Mamas for Africa les procure en apprenant aux femmes Oubliées du Congo à lire, écrire et en leur apprenant l'une ou l'autre habileté: coudre, broder, crocheter. A partir de la prison elles confectionnent des petits produits en textile qui sont vendus localement. Avec cela elles gagnent un peu d'argent.