Des femmes en route pour le marché sont systématiquement violées

Elles sont 10, les femmes qui hier-soir arrivèrent à la Maison de la Femme de Mamas for Africa à Bukavu. Un jour avant elles furent brutalement violées par un groupe de 26 hommes armés en uniforme. Elles venaient du marché quotidien dans la région de Walungu, quelques 65 km de Bukavu. Sur le chemin du retour elles furent attendues, menacées avec violence, dévalisées et ensuite violées. Le travail de bandes qui semblent systématiquement réussir leur coup.

"Les dernières semaines nous apprenons de plus en plus des histoires de viols systématiques et violents dans la région de Walungu", ainsi raconte notre collaboratrice sur place. Ces troupes connaissent les jours des marchés hebdomadaires dans les villages. Les femmes y viennent en grand nombre pour vendre ou faire provision de leurs marchandises. Elles sont sans défense. Elles viennent de loin, par des sentiers montagneux, chargées de leurs marchandises et sans la compagnie de leurs maris. Les bandes armées profitent de l'occasion et frappent."

Trois jours avant un groupe de 6 femmes violées fut accueilli dans la Maison de la Femme. Quelques jours auparavant encore 15 femmes. Leur histoire est toujours la même. "A 4h du matin nous fumes interceptées par un groupe de 34 hommes en uniforme, lorsque nous étions sur la route du marché. Ils étaient armés et parlaient différentes langues, également des langues que nous ne connaissions pas. D'abord ils nous menacèrent et s'emparèrent de tous nos marchandises. Ensuite ils nous brutalisèrent et nous violèrent en groupe.", ainsi une des victimes.

Nos collaborateurs à la Maison de la Femme de Mamas for Africa à Bukavu accueillent les femmes. A partir d'ici elles sont transférées vers l'hôpital de Panzi où elles subiront les interventions chirurgicales nécessaires.